Revenir au site

L'esport en confinement #2 : Chatthon, joueur Hearthstone

" La crise sanitaire n’a pas changé grand chose au rythme des compétitions sur Hearthstone. "

· esport

Après Yugo notre joueur FIFA, nous avons décidé d'aller à la rencontre de Chatthon; un des meilleurs joueurs Français sur Hearthstone, habitué des Masters Tour, et notre représentant depuis 2018. Précisons que nous l'avons interrogé avant le Master Tour Asie-Pacifique.

Q : Salut Chatthon ! Merci à toi pour cette interview. Je te laisse te présenter pour nos lecteurs.

Salut à toi, mon pseudo est Chatthon. Je m'appelle Julien Gradys, je suis joueur Hearthstone depuis quelques années, ça doit faire 3-4 ans maintenant.Je suis joueur esport chez Helios Gaming #Unity.

Q : Peux-tu nous parler de manière concise, de ta carrière esportive.

Comme j'ai dit, j'ai commencé à jouer il y a 3-4 ans environ.En fait, je me suis directement lancé dans le jeu à fond. C'est un jeu qui me plaisait bien, c'était la première fois que je me lançais dans un jeu sérieusement de cette manière.

J'ai fait des bons résultats lors de mes premiers tournois, j'ai commencé dans des petites équipes. Je me suis ensuite retrouvé avec John "StarShip" mon manager. On a fait tout un parcours avec lui et Morrison en passant par CWOL pour être désormais depuis 2 ans chez Helios Gaming. (n.d.l.r : Morrison étant joueur Hearthstone sous nos couleurs également)

Q : Comment as-tu été repéré par Helios Gaming ?

En faisant beaucoup de tournois, notamment à l'époque où il y avait de nombreux tournois sur la scène française. J'ai fait un top 6 lors de la Gamers Assembly (Plus grand événement esport Français), et j'ai fait également des petits tops un peu partout dans les événements français. Par la suite, StarshipJohn, qui avait signé chez Helios en tant que manager, m'a contacté pour que je le rejoigne.

Q : Quels sont tes objectifs à court et long terme ?

À court terme c'est dans moins de dix jours, il y a le Master Tour Asie-Pacifique qui est le circuit phare de Blizzard. Un Masters Tour se déroule environ tous les deux mois, il réunit les 300 meilleurs joueurs de la planète pour une compétition de prestige dans le but de se qualifier au circuit professionnel.J'aimerais faire une bonne performance à ce tournoi là.

Après à long terme, j'ai envie de continuer les qualifications Master Tours qui ont lieu tous les deux mois, pour on va dire assurer une présence sur la scène internationale. Plus tard j'aimerai vivre de ma passion, celle des jeux vidéo et de l'eSport.

Q : Parle-nous de ton meilleur et pire souvenir de ta carrière eSportive.

Le meilleur, c'est certainement ma victoire dans un tournoi en SUISSE, où nous avions fait un INVITATIONAL. (n.d.l.r : il s'agit d'un tournoi sur invitation à LAUSANNE en SUISSE en 2017, le Salon International du Jeu). La finale s'est déroulée sur scène avec des danseuses, un public... et j'en passe, de quoi mettre une ambiance de dingue. Tout le monde était vraiment sympa.

Le pire souvenir, sachant que sur Hearthstone contient pas mal de RNG (part de chance liée à l’aléatoire), il y en a pas mal de mauvais souvenirs... Mais je pense que mon pire souvenir reste probablement y a un an à la DreamHack Suède où j'ai affronté le meilleur joueur du monde du moment. J'étais sur le point de gagner la série de matchs, j'ai un overdraw qui se passe mal et qui me fais perdre la perdre la partie. Cela m'a plombé mon tournoi, alors que j'avais l'avantage.

Q : Selon toi, comment les compétitions Hearthstone ont-elles été touchées durant cette crise sanitaire ?

Concernant la scène Hearthstone internationale, la crise sanitaire n’a pas changé grand chose. Les tournois qui devaient avoir lieu en physique ont eu lieu en online.

Ce qui a le plus touché, c’est la transition entre TWITCH et YOUTUBE pour les retransmissions des compétitions internationales.

Sur la scène française, il n’y a pas eu de tournoi physique pendant plus de quatre mois. Tous ont été annulés. Nous avons une petite reprise avec quelques tournois en ligne, notamment celui organisé par les étudiants de la Helios Gaming School !

En France, nous avons énormément de bon joueurs, en effet, la scène française est de base hyper présente. En effet, il y a beaucoup de tournois hors période coronavirus évidemment. Ce qui permet de s’entraîner énormément, de tester nos decks… mais cette période a mis un gros coup au moral de tous… avec la régularité que demande le jeu c’est un peu dur de faire ça tout seul...

Q : Niveau confinement, comment l'as-tu vécu ? Cela a-t-il changé quelques choses sur ta manière de t'entraîner ?

Au moment du confinement, j'ai beaucoup joué pour me qualifier pour le Masters Tour du mois d'avril. J'ai vraiment vraiment spammé le jeu, il n’y avait que ça à faire. J'ai repris les streams, et je jouais près de 10 heures par jour. Jusqu'au moment où je me suis qualifié, et derrière quand tu te qualifies à un Masters Tour tu n'as plus grand chose à faire, à part continuer à t’entraîner. J'ai diminué mon temps de jeu, j'étais à 4 - 5 heures de jeu par jour, car quand tu dois attendre les gros événements, tu ne joues pas de la même manière. De ce côté ça n'a pas trop changé ma manière de m'entraîner.

Q : Selon toi, quelle est la différence entre un tournoi offline et un tournoi online ?

Pour participer à des tournois physiques, notamment les tournois internationaux il ne suffit pas d'être bon au jeu. Il y a toute une préparation derrière, arriver en avance à l'événement, s'adapter au rythme de l'endroit, surtout s'il y a un décalage horaire, faire attention à son alimentation... C'est vraiment plus que la partie en elle-même qui va influencer tes résultats lors d'un tournoi offline. Tu as également la pression qui s'ajoute. Alors qu'en ligne tu n'as pas ce genre de problème. Tu es plus tranquille, tu es dans un lieu familier. Mais ça perd énormément de son charme je trouve. Celui de te retrouver face à ton adversaire lors des événements physiques, voir ses réactions, pouvoir essayer d'anticiper ses actions selon ses mimiques...

Actuellement la compétition online est beaucoup plus simple et aléatoire, en ce moment les trackers (plugin pour suivre en temps réel les cartes sorties et les potentielles sorties) sont autorisés, je vais le répéter mais cela perd de son charme.

On en revient à la préparation, où celle-ci est vraiment obligatoire en offline. Il n'y a pas tout le monde qui sait gérer sa préparation.

Q : Les tournois offline sont donc bien moins ouvert pour les néophytes du jeu ?

Exactement, mais c'est là qu'on reconnaît la vraie valeur d'un joueur, c’est sur les tournois physiques.

Q : Après cette période de pandémie de COVID-19, comment vois-tu l'évolution de la line-up Hearthstone chez Helios Gaming ?

Je parle énormément avec la direction, que ça soit Tavalus (Directeur Esports) ou StarshipJohn. Ils nous ont confirmé que la line-up Hearthstone ne serait pas affectée par cette période compliquée.

Deux joueurs nous ont quitté assez récemment (xBlyzes et Zhym ont rejoint le FC BARCELONA eSport), nous devons effectuer quelques recrutements probablement pour combler les départs. Chez Helios, la line-up Hearthstone a encore un bel avenir !

Concernant Hearthstone dans l'eSport en général, moi j'y crois toujours. Blizzard, est vraiment fort pour rendre les joueurs accros à son circuit eSport. Nous sommes souvent déçus, on se plaint tous, mais on est tous dingue du circuit esport de Blizzard. Très peu de joueurs français l'ont abandonné, malgré les complications rencontrées. À voir l'annonce de la prochaine saison, mais je pense qu'il y a un bel avenir pour Hearthstone, esportivement en tout cas.

Q : Tu nous parles des joueurs qui se plaignent de Hearthstone et Blizzard. Quel est ton avis sur la méta actuelle, et qu'aimerais-tu voir comme développement à l'avenir ?

Très honnêtement j'ai repris le jeu y a seulement quelques jours pour la préparation du Masters Tour Asie-Pacifique. Cela faisait environ trois semaines que je n'avais pas rouvert le jeu. La méta actuelle ce n'est pas qu'elle est mauvaise, mais c'est les mêmes decks depuis des mois et des mois, c'est les mêmes styles de jeu. Blizzard a oublié les decks dit de style classique. Dans Hearthstone, on a perdu ce qui fait l'essence d'un jeu de cartes, comme la value, la carte advantage etc... c'est ce que beaucoup de personnes reprochent.

Ce que j'attends des prochaines mise à jour de Blizzard, ce serait de revenir à un jeu de cartes plus sain, des parties où tes cartes ont des vraies valeurs dans le sort de la partie. Actuellement il faut juste savoir construire son deck et le jouer. Il y a très peu d'interaction avec les joueurs.

Q : Le Master Tour Asie-Pacifique approche à grand pas. Peux-tu nous en dire plus sur cet évent ?

Comme je te l'ai dit, les Masters Tour ont lieu tous les deux mois. Pour se qualifier, il faut soit terminer top 12 ou 16 du classement en ligne. L'autre moyen celui que j'utilise, c'est la qualification par les tournois de qualification : les open cups. Elles ont lieu trois jours par semaine, du vendredi au dimanche. Il faut soit en gagner une soit faire cinq tops 8, pour être qualifié. En moyenne, il y a environ 400 - 500 joueurs environ par tournoi, avec un cashprize.

Mon objectif pour ce Masters Tour serait de finir en 7-2, qui signifie 7 victoires pour 2 défaites. Cela me qualifierait directement pour le prochain Masters Tour.

Au Masters Tour de ce week-end, cinq matchs ont lieu le premier jour, quatre le deuxième. Il faut en gagner minimum trois lors du premier jour pour pouvoir jouer au deuxième jour. Sachant que pour se qualifier pour les phases finales, ce sont les joueurs en 8-1 et 9-0.

Q : Avant de se quitter, peux-tu nous dire comment tu vas te préparer pour ces derniers jours avant l’événement ?

Il n'y a pas de secret, je vais spam le jeu. Je vais jouer entre 10 et 12 heures par jour. Communiquer avec le plus de personne possible qui prépare également cet événement, surtout se focaliser avec mon groupe d'entraînement. Il est important de se recadrer car là il s'agit d'un tournoi asiatique, donc se caler sur le décalage horaire, et aussi avoir une vie saine, sport et nutrition équilibrée... la totale !

Q : Merci pour cette interview ! Je te laisse le mot de la fin.

Merci à toi ! Merci à Helios Gaming de nous supporter notamment lors de cette période de COVID-19. J'espère les représenter au mieux lors des prochains événements.

Nous tenons à remercier Chatthon, notre joueur Hearthstone pour cette interview. Vous pouvez le retrouver directement sur ses réseaux sociaux.

Quelques jours après cette interview se déroulait le Masters Tour Asie-Pacifique. Chatthon a remporté cinq matchs pour quatre défaites. Il termine 99ème du tournoi sur 324 joueurs présents. Il remporte un cashprize à hauteur de 1 000 $. Il devra passer par les qualifications (Open Cups) pour se qualifier pour le prochain Master Tour, il s’agit du Masters Tour de Montréal.

TOUS DERRIÈRE CHATTHON POUR SA QUALIFICATION #GOFORHELIOS

Article rédigé par Alwyn "SSpideR"

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK